La CNIL a interdit au ministère de l’Intérieur d’utiliser des drones

0
71
La CNIL a interdit au ministère de l'Intérieur d'utiliser des drones
La CNIL a interdit le ministère de l’Intérieur pour l’utilisation illégale de drones pour surveiller les manifestations et s’assurer que les gens respectent le confinement de COVID-19.

Dans une décision publiée jeudi, l’autorité a souligné que l’utilisation de tels outils par la police à l’échelle nationale enfreignait la loi en l’absence de tout cadre réglementaire.

Dans un communiqué, le ministère de l’intérieur a déclaré qu’il reconnaissait la décision de la CNIL et qu’il en respecterait les termes.

La CNIL a commencé à enquêter sur l’utilisation des drones à caméra par les autorités de police en mai dernier. Elle a constaté que le ministère n’avait pas utilisé de mécanismes pour brouiller les visages des personnes filmées par les drones lors de manifestations ou marchant dans les rues pendant le confinement.

Il s’agit d’une violation des règles françaises sur la protection des données, a déclaré la CNIL, car ces personnes peuvent être facilement identifiées dans les images filmées, qui sont ensuite stockées par la police.

Ce mécanisme n’empêche pas nécessairement l’identification des personnes tant que les services du ministère de l’intérieur sont en mesure de désactiver le flou“, a déclaré l’autorité.

A aucun moment, le grand public n’a été correctement informé de l’utilisation des drones de la police, a déclaré la CNIL, ajoutant qu’elle avait rappelé au ministère de l’intérieur qu’il devait respecter la loi.

L’initiative de jeudi fait suite à une décision du tribunal administratif supérieur qui a interdit l’utilisation de drones photographiques par la police en l’absence d’un cadre juridique approprié.

En France, un projet de loi sur la sécurité, qui a déclenché un vif débat sur la liberté de la presse, augmenterait considérablement l’utilisation légale des outils de surveillance, y compris les drones.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici